3615 Facebook

L’histoire de la croissance de Facebook OU le mythe de la création de l’ère de l’informatique. Ce qui a commencé comme un moyen d’échanger avec ses amis à l’université est devenu un moyen de se connecter dans toutes les écoles, puis, rapidement, partout dans le monde. Votre compte Facebook est devenu un moyen de se connecter à d’autres sites internet et applications. Messenger a commencé à concurrencer le courrier électronique et les SMS. C’est devenu l’endroit où vous avez dit aux gens que vous étiez en sécurité après un attentat ou une catastrophe naturelle.

 

Mais ça, c’était avant la descente aux enfers…

 

Parfaitement illustrés par la couverture de Wired, les nuages se sont accumulés autour de Facebook, dans le désordre :

  • les frictions grandissantes avec les médias,
  • la baisse de son succès auprès des jeunes, symbole d’une difficulté à se renouveler et à séduire les nouveaux publics,
  • les fake-news et autres soupçons de manipulation de la campagne américaine, audition devant le congrès Américain, sur fond de RGPD et de protection des données,

Bref, Facebook nous a un peu fait pitié. Alors que dans le même temps d’autres entrepreneurs nous faisaient rêver en nous emmenant dans l’espace, l’envie changeait de camp.

 

Mais qu’à cela ne tienne, avec la conférence F8 de début mai, on allait voir ce qu’on allait voir ! Avec Mark lui même aux commandes, on attendait des annonces tonitruantes, il allait renverser la table, nous proposer une vision.

Et on a eu 3615 Facebook : Les rencontres. Un business surement lucratif mais tellement 20ème siècle.

 

Comment ne pas comparer le vide de cette conférence F8 avec le buzz qui a suivi la conférence Google I/O, tenue seulement quelques jours plus tard, le 8 mai 2018. On peut débattre sur la réalité des exemples de Google « Duplex », ou sur les risques associés, mais on ne peut pas nier qu’on les relie immédiatement à l’Intelligence Artificielle et à toutes les avancées technologiques.

 

De l’aveu même de certains de ses dirigeants, Facebook aurait longtemps hésité avant de se lancer sur le marché des rencontres.

Et il est bien là le point. On ne ressent (au moins en façade) aucune hésitation chez Google et autres Elon Musk.

 

Finalement, à part racheter ou copier des idées déjà lancées et éprouvées, quelle stratégie reste t-il à Facebook ? Au fond, n’était-ce pas l’intention inavouée de Facebook, à sa création, que de permettre aux étudiants de ne pas rester célibataires ? En fait, la boucle est peut-être bouclée, il n’y a jamais eu de stratégie, c’est juste la fin d’un cycle logique, qui ne mène nulle part ailleurs…

 

En attendant le déclin programmé (ou pas) de Facebook, peut-être devrait-on chercher une alternative.
C’est ce que propose, par exemple, la startup Heypster qui se veut concurrente de la firme américaine et en affiche clairement la couleur dans sa présentation : https://www.heypster.com/fr/presentation
Avec la possibilité de créer un compte personnel : https://www.heypster.com/fr/register ou professionnel : https://www.heypster.com/fr/register/pro#
Allez hop, je supprime mon compte FB et je me créée un Heypster ! (demain)

 

Tiphaine Frugier

#Team LaCuisineDuWeb