La Cuisine au Global Industrie.

Le Global Industrie est l’un des plus gros salons lyonnais de cette année. Il se déroule tous les deux ans à Lyon. Cette année, les quelques 2 500 exposants répartis sur 110 000 mètres carrés, ont accueilli sur 4 jours, pas moins de 45 500 visiteurs. Un salon tourné vers l’international puisque 40% de l’offre exposante venait d’Europe, d’Asie, d’Amérique et d’Afrique.

Cette nouvelle édition a pris un nouveau tournant. En effet, elle regroupait pour la première fois, 4 salons chacun leader en leur domaine : le salon de l’INDUSTRIE, le SMART INDUSTRIE, le MIDEST et le TOLEXPO.

Au Global Industrie, la robotique est reine. Les machines, souvent grandeur nature, font battre le coeur de cet immense salon. Et ça, c’était méga impressionnant.

 

Pourquoi nous y sommes allés ?

Premièrement, et tout simplement, nous souhaitions découvrir ce salon.

Ensuite, il y avait une vraie volonté du salon de mettre en lumière des start-up porteuses de projets en lien avec l’Industrie (et ça a attisé notre curiosité). Nous souhaitions donc, d’une part, rencontrer ces start-up pour comprendre leur démarche ; et d’autre part, saisir l’intérêt des industriels pour le monde du numérique.

 

Coup de coeur pour le Smart Village (évidemment).

La Capitale des Gaules a en effet accueilli pour la première fois la « Smart Industrie ». Hashtag fierté.

Quelques milliers de mètres carrés consacrés à l’usine connectée intelligente, collaborative et efficiente.

Après avoir retourné une dizaine de fois le plan et dit 182 fois « T’es sûr qu’on est là ?! » nous avons pris le pouls de cette technologie au service de l’industrie.

Ici, la recette nous plaît : un soupçon d’IA, une bonne dose d’IoT, une pincée de réalité augmentée, le tout assaisonné de green IT.

Néanmoins, il reste encore beaucoup d’enjeux à relever. Le virage numérique est en train d’être pris mais il est temps de passer à la vitesse supérieure. La prise de conscience est grandissante mais les actions concrètes sont encore trop peu nombreuses.

 

On a moins apprécié le manque de parité. Tant sur les stands qu’aux conférences. Le secteur de l’industrie laisse encore trop peu de place aux femmes. Un pôle « l’Industrie au féminin » était dédié sur le salon… on a (bien) cherché et on a pas trouvé !

 

-> Le truc qu’il ne fallait pas rater lors du salon : l’inauguration de La Ruche Industrielle !

Située à Vénissieux, cette association est pensée par des acteurs incontournables du monde industriel lyonnais. Ici, les projets inter-entreprises émergent au milieu d’espaces et méthodes favorisant la transformation. En bref, c’est « THE place to be » pour ceux qui souhaitent exploiter les leviers collaboratifs et relever les enjeux de l’industrie du futur.

 

Bref, un salon lyonnais devenu incontournable. On a hâte de découvrir les prochaines éditions et constater (ou pas) l’évolution de l’industrie 4.0.

 

global industrie 2019global industrie 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Signé : Marion & Audrey